10 histoires insolites de bébés

Des histoires drôles sur les bébés, on en connaît tous ! Toutefois, il y a des choses hors du commun qui peuvent se produire, où les parents se sont faits de belles frayeurs ou qui ont fait des actes, pouvant avoir mis bébé en danger.

Toutefois, les enfants ont peut-être un instinct de survie surdéveloppé. Ils peuvent se retrouver dans des situations exceptionnelles ou périlleuses et réussissent à survivre. Voici 10 histoires drôles, émouvantes ou incroyables qui se sont produites à travers le monde.

1. Le bébé oublié sur une aire d’autoroute

Les vacances sont souvent l’occasion de se détendre et même d’oublier ses enfants sur la route, pour certains ! Dans la Drôme, des parents ont oublié leur petite fille de 3 ans et s’en sont aperçus au bout de 150 km, suite à un message diffusé sur la radio de l’autoroute.

Les parents ont donc appelé la gendarmerie, fait demi-tour et sont partis chercher leur fille, pour se remettre en chemin au complet, sur la route des vacances.

2. Un bébé à la dérive en pleine mer

Au bord de la plage, des parents promenaient leur bébé, sur l’eau dans un berceau gonflable. Toutefois, après quelques minutes d’inattention, le petit bateau dérive, sous le regard des personnes présentes qui cherchent à intervenir. La petite fille de 10 mois va dériver à près d’un kilomètre de la côte et va être secourue par les garde-côtes turques. Une vraie chance que l’enfant n’ait pas bougé !

3. Un bébé miraculé après une chute de 13 étages

La défénestration est un accident domestique, qui est la cause de mortalité n°1 des 0/6 ans. En tant que scénario d’horreur, les parents s’équipent souvent de mécanismes pour bloquer les fenêtres.

Au Havre, une maman qui passait l’aspirateur dans son appartement au 15ème étage, n’entend plus de bruit, une fois l’appareil éteint. Elle se précipite dans la pièce où se trouvent sa fille de 4 ans et son bébé de 11 mois, mais ne retrouve que la fillette. Le petit garçon est tombé et a fait une chute de 13 étages, dans le sens où il atterrit sur un terre-plein métallique au 2ème étage, qui aurait amorti sa chute. Miracle, l’enfant n’a quelques hématomes et un bras cassé !

4. Une fillette sauvée par sa peluche Minion

Vous avez aimé le film Les Minions, avec leur célèbre “banana” et bien, vous allez les adorer ! Aux Etats-Unis, une peluche Minion a sauvé une fillette de 4 ans. En effet, l’enfant a fait une chute de 4 étages et a atterri sur le jouet qui a amorti le choc. On l’a retrouvé allongée sur le trottoir, sur la peluche, avec seulement un bras cassé.

10. Un bébé enterré dans une boîte 8 jours et toujours en vie

En Chine, les infanticides restent toujours d’actualité, surtout à la campagne. Tous les enfants n’ont pas la chance de ce petit bout de chou né avec un bec-de-lièvre, qui a été enterré vivant dans une boîte. Grâce à une poche d’air et à de l’eau qui s’est inflitrée dans la boîte, il a pu survivre. C’est une paysanne travaillant la terre qui a été alertée par les pleurs de l’enfant et a pu le déterrer.

6. Le bébé sauvé par un chat en Russie

On voit parfois des femelles adopter des petits d’autres espèces pour les faire survivre et bien, là c’est presque le cas. Un bébé abandonné en pleine rue en Russie, dans un froid glacial, a pu survivre, grâce aux bons soins du chat, qui l’a réchauffé durant plusieurs heures en lui léchant le visage et les mains.

Une personne d’un immeuble alertée par les cris de l’enfant l’a retrouvé avec le chat. Un animal bienveillant qui a sauvé l’enfant !

7. Un bébé de 420g né avec 4 mois d’avance

Esme est un enfant miraculé, née au bout de 23 semaines de grossesse pour un poids de 420g. Même pas 6 mois de grossesse, la maman commence à sentir les premières contractions et les médecins lui proposent d’avorter.

Après un transfert dans un autre hôpital, on lui prescrit des médicaments pour arrêter les contractions, ce qui marche. Toutefois, la maman contracte une infection, ce qui oblige un accouchement par césarienne. La naissance de l’enfant se déroule correctement, malgré l’hypermédicalisation.

Une fois rentrée à la maison, l’enfant a des problèmes aux poumons. Le lait s’infiltre dans les voies respiratoires et fait même un arrêt respiratoire. Aujourd’hui, Esme est hors de danger. Bien qu’elle ait de problèmes de déglutition liés à cet épisode, elle vit normalement auprès de ses parents et de sa soeur.

8. Un bébé sauvé 22 heures après un séisme au Népal

Au Népal, lors du terrible tremblement de terre en mai 2015, Sonit Awal a fait parler de lui dans la presse internationale. En effet, ce bébé a été enseveli sous sa maison lors du séisme à Katmandou. Son père qui errait désespéré, près des lieux, a entendu les pleurs de l’enfant et a prévenu les secours. Près de 22 heures après le séisme, l’enfant de 4 mois était bien sain et sauf.

9. Un enfant atteint d’une maladie grave à la naissance, devenu mannequin

Il y a des enfants qui ont une destinée hors du commun. Les parents du Noah n’en reviennent toujours pas. Lors de la grossesse, les médecins annoncent aux parents le fait que leur bébé soit atteint d’une maladie congénitale rare, qui entraîne l’absence de développement de la colonne vertébrale. Ces derniers refusent l’avortement.

A la naissance, on leur dit que leur enfant est également atteint d’une hydrocéphalie, c’est-à-dire que du liquide fait pression sur le cerveau. Pourtant, contre toute attente, aujourd’hui Noah se développe normalement, en toute autonomie et vient d’être inscrit dans une agence de mannequins !

10. Les prénoms improbables de bébé

En France, l’officier d’Etat civil était garant de la loi du 11 germinal an XI et pouvait refuser l’inscription du prénom d’un enfant. Avec la loi du 8 janvier 1993, il doit inscrire le prénom de l’enfant au registre, mais doit le signaler au Procureur de la République. C’est le juge des affaires familiales qui décide s’il est contraire à l’intérêt de l’enfant. Ainsi, vous ne pouvez pas appeler votre fille Fraise, Nutella ni votre fils Titeuf, MJ ni vos jumeaux Patriste et Joyeux.

Toutefois, dans les autres pays, comme en Egypte, le choix du prénom est très libre. Ainsi, un couple a appelé sa fille Facebook, pour remercier le rôle qu’a joué Internet lors du Printemps arabe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *