Urgent : parents cherchent solution de garde désespérément

Ces annonces en forme de SOS envahissent de plus en plus les boulangeries et autres commerces de quartier.

La raison ? Elle est simple. En 2016, faire garder ses enfants relève encore du parcours du combattant.

Petit tour d’horizon des différents modes de garde : collectivité, chez l’assistante maternelle, nounou à domicile.

Les types de gardes

Les crèches collectives : les places sont rares et il faut être patient : inscription sur liste d’attente avant la naissance de bébé et parfois jusqu’à un an d’attente pour obtenir le Saint Graal !

Il existe également des variantes telles que les crèches parentales, crèches d’entreprise

Les assistantes maternelles agréées, nombreuses, mais elles font la pluie et le beau temps : beaucoup imposent leurs tarifs et les horaires : première source de conflit…

Et la  garde à domicile : une nounou vient garder bébé au domicile des parents : en avez-vous entendu parlé ?

Dans ce cadre, nous avons pu interviewer  madame Pauline Lefevre de la société Autour Des Kids à Puteaux en région parisienne, spécialisée dans la garde d’enfant et de bébé.

À partir de quel âge les bébés sont-ils pris en charge par vos nounous ?

Nos nounous peuvent prendre en charge les bébés à partir de la naissance pour les mamans qui ont besoin d’aide dès la sortie de la maternité. La plupart des mamans ont un besoin après leur congés maternité au moment où elles reprennent leur activité professionnelle, les bébés sont en moyenne âgés de 2 mois et demi environ.

Vos baby-sitters ont-elles une formation particulière ?

Nos gardes d’enfants « nounou », « baby-sitter », « assistante parentale », de nombreux termes sont communément donnés par les parents ont soit une formation en petite enfance (CAP petite enfance, Auxiliaire de puériculture, Assistante de vie aux familles,…) et/ou 3 ans d’expérience professionnelles avec des enfants de moins de 3 ans. Toutes les expériences doivent être vérifiables (fiches de paie, vérification des références,…).

Les parents aimeraient toujours que leur enfant soit éveillé, les nounous leurs font-elles pratiquer des activités en ce sens ?

Oui bien sûr ! Ce n’est pas du « gardiennage d’enfants ». En tant que professionnelles de la petite enfance, nos nounous se doivent de veiller sur les enfants, mais également de les éveiller en pratiquant avec eux des activités adaptées à l’âge et au stade de développement de l’enfant.

Quels sont selon vous les avantages de la nounou par rapport à la crèche ?

L’enfant est gardé dans son environnement familial, c’est sa maison, sa chambre, ses jouets. Il est dans son cocon, c’est un milieu rassurant pour le tout petit. La nounou se consacre entièrement à lui, à son rythme contrairement à la crèche où les encadrants ont plusieurs enfants à charge.  La nounou peut proposer des activités plus diversifiées. Un point également essentiel pour les parents, la nounou est plus flexible sur les horaires et accepte de garder l’enfant lorsqu’il est malade. La crèche ferme à un horaire précis, les retards sont très mal acceptés et les enfants malades sont refusés en collectivité.

Est-ce que la garde d’enfant peut se dérouler chez la nounou ou au domicile des parents ?

Dans notre secteur d’activités, les enfants sont gardés uniquement au domicile des parents. La garde ne peut absolument pas avoir lieu au domicile de la nounou, seules les assistantes maternelles ayant un agrément pour exercer à leur domicile peuvent le faire.

Qu’est-ce que le principe de garde partagée ?

Le principe est simple. Deux familles ayant les mêmes besoins se partagent une assistante parentale ou « nounou ». Les enfants sont gardés alternativement une semaine chez la 1ère famille puis une semaine chez la 2e famille. La garde partagée permet de diviser tous les frais de garde par 2 tout en bénéficiant de la totalité des aides allouées à chacune des familles (allocation PAJE, crédit d’impôt…).

On entend souvent parler de nounou, baby-sitter, assistante maternelle, assistante parentale. Y’a-t-il des différences entre ces appellations ?

La différence principale : le lieu de garde !

  • L’assistante parentale ou communément appelée « nounou » est une nourrice à domicile, elle se déplace chez les parents et garde les enfants à leur domicile. Elle est diplômée en petite enfance ou a une expérience éprouvée de 3 ans au minimum avec des enfants de moins de 3 ans. Elle est généralement embauchée à temps plein ou temps partiel. Elle s’occupe de tout ce qui concerne l’enfant : éveil, soins, activités, repas, bain, rangement et ménage des espaces de vie de celui-ci…
  • L’assistante maternelle garde les enfants à son propre domicile, elle peut garder plusieurs enfants de familles différentes. Pour exercer, elle a besoin d’un agrément de la PMI.
  • La baby-sitter garde les enfants au domicile de la famille. Cela peut être pour des gardes occasionnelles ou irrégulières de quelques heures  en journée, en soirée, la nuit.  Mais également cela peut être également des gardes régulières en sorties d’école pendant l’année scolaire !

Quel est le coût moyen pour les parents ?

Le budget pour une garde à temps plein à domicile varie en fonction des besoins des familles : nombre de jours de garde, horaires,…. Il faut compter en moyenne 900 € par mois pour un temps plein, cela peut alors être ramené à 400 € en cas de garde partagée.  Il ne faut pas oublier que les familles bénéficient d’aides de la CAF et d’une réduction d’impôts de 50 %.

Combien gagne une nounou si elle garde un enfant 5 jours par semaine ?

En garde à domicile, on parle surtout en nombre d’heures mensuelles. Les horaires  et le salaire sont négociés entre l’auxiliaire parentale et les parents employeurs. À titre d’exemple, le salaire minimum mensuel pour un temps plein (40 h par semaine, 174 h par mois) est de 1326 € nets.
Pour 48 h de travail par semaine (dont 8 heures supplémentaires majorées à 25%), le salaire minimum de la nounou à domicile est de 1657 € nets.

De quelles aides (en résumé) peuvent bénéficier les parents ?

Les parents peuvent bénéficier  de 50 % de réduction d’impôts (un crédit d’impôt est également possible si les parents sont peu ou pas imposables). Le plafond de dépenses est de 13.500 € pour un enfant à charge + 1.500 € par enfant supplémentaire (dans la limite de 15.000 €).
Les parents bénéficient également d’une aide de la CAF : la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant qui comprend une prise en charge partielle des cotisations et contributions sociales (maximum 447 euros par mois) et une prise en charge de la rémunération de la nounou de 174,55 euros à 461,40 euros par mois (en fonction des revenus de la famille).

Pour conclure

Merci à Pauline pour cet éclairage sur les pratiques de ce métier qu’elle connait parfaitement dans le cadre de son activité professionnelle.

En savoir plus sur le CAP petite enfance

2 réflexions au sujet de « Urgent : parents cherchent solution de garde désespérément »

  1. L’article permet d’avoir une visibilité sur toutes les possibilités et tous les aléas à considérer dans la mesure où il concerne tout de même de la garde de nos enfants. Il se trouve toujours compliqué de trancher sur la garde des enfants alors que c’est un passage obligé pour les parents actifs. Sauf qu’il faut le dire que le problème se base surtout sur une question de budget.

  2. Certes la nounou permet de garder l’enfant dans son cocon familial, mais une crèche privée peut être bénéfique pour son épanouissement et son éveil avec d’autres enfants!
    Merci pour votre article de qualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *