Qu’est-ce qu’une grossesse extra utérine ?

15 000 femmes par an font une grossesse extra-utérine. Le développement de l’embryon, suite à la fécondation de l’œuf, se fait dans l’utérus, où il aura tout l’espace nécessaire pour grandir et se développer.

Comme son nom l’indique, une grossesse extra-utérine, appelée également ectopique, se déroule en dehors de l’utérus.

L’œuf est fécondé au sein d’une trompe, le conduit d’un millimètre de diamètre, qui relie l’ovaire à la cavité utérine.

La trompe ne peut se dilater, mais avec la croissance de l’embryon, elle va se fissurer, voire se rompre totalement, entraînant une hémorragie interne, dite cataclysmique, tant elle peut avoir un retentissement sur le corps.

Quels sont les symptômes pour un dépistage précoce ? Y a-t-il un risque pour la santé de la femme ?

Les symptômes d’une grossesse ectopique

La grossesse extra-utérine n’est pas si simple à détecter. Il n’est pas rare de passer plusieurs jours en observation à l’hôpital, pour déterminer si la femme enceinte fait une fausse couche ou une grossesse ectopique. Une femme doit consulter un médecin gynécologue, si elle a un faisceau d’indices :

  • Un retard des règles, qui annonce une grossesse.
  • Des saignements intempestifs peu abondants et de couleur foncée, presque noire.
  • Des douleurs au niveau du bas-ventre, avec une sensation de coup de poignard.
  • Des vertiges, des malaises et une chute de tension.

Une grossesse extra-utérine peut arriver à n’importe quelle femme. Néanmoins, il existe de nombreux facteurs, qui augmentent le risque :

  • Le port d’un stérilet. Ce mode de contraception empêche toute nidation de l’œuf dans l’utérus. Bien que rare, la fécondation peut se dérouler dans la trompe.
  • Les maladies sexuellement transmissibles (MST) comme une salpingite, qui est une infection des trompes.
  • Le tabagisme intensif.
  • La pratique d’IVG à plusieurs reprises.
  • Une malformation congénitale de la trompe.

Suite à une grossesse extra-utérine, il est possible de tomber enceinte de nouveau. Toutefois, un suivi médical doit se faire très précocement. Dès 2 semaines de retard de règles, la femme doit faire une échographie pour savoir si l’embryon se développe bien au sein de l’utérus.

Les risques de la grossesse extra utérine

Comment se traite une grossesse ectopique ? Tout dépend à quel stade elle est diagnostiquée. Si elle est détectée très tôt, une injection intra musculaire de méthotrexate suffit pour arrêter le développement de l’œuf et le nécroser.

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire par coloscopie. Cette intervention se déroule sans aucune incision. Les instruments sont introduits par le nombril, en gonflant d’air le ventre de la femme.

Suite à une grossesse ectopique, la femme fait l’objet d’une surveillance accrue, avec de nombreuses échographies.

Une grossesse extra-utérine peut être un choc physique et psychologique, qui peut entraîner :

  • Une ablation de la trompe. Plus le diagnostic a lieu tôt, plus les chances de conserver la trompe sont grandes.
  • Une infertilité, suite à une atteinte trop importante des trompes.
  • Le décès, si l’hémorragie interne n’est pas traitée rapidement.

Si pour certaines femmes, la grossesse extra-utérine ne représente qu’un disfonctionnement physique, pour d’autres, c’est un réel traumatisme psychologique, d’autant plus qu’elle peut suivre une joie intense, suite à un test de grossesse positif.

Les femmes peuvent se faire accompagner par des professionnels de la périnatalité, comme des sages-femmes, des psychologues ou des psychiatres.

Une réflexion sur « Qu’est-ce qu’une grossesse extra utérine ? »

  1. La grossesse extra utérine est vraiment à prendre très au sérieuse car elle peut causer beaucoup de dommages et notamment la stérilité!
    Merci pour cet article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *