Couches lavables ou couches jetables ?

Le change : couches jetables ou couches lavables ?

Les changes sont des moments qui ponctuent la journée de bébé. On le déshabille, le nettoie, lui change de couche, puis le rhabille : on s’occupe de bébé durant cinq à dix minutes.

Ce moment peut être parfait pour jouer mais aussi observer bébé. On regarde s’il a des rougeurs au niveau du siège, ou la fréquence de ses urines et selles : une manière de voir si bébé est en bonne santé.

La technique du change

Le change doit se dérouler de la même manière pour créer un repère pour bébé.

Tout d’abord, la maman ou le papa (de plus en plus de papas s’investissent et changent les couches de leur petit, sans dégoût) doit prévoir tout le matériel : serviette, couche propre, vêtements de rechange, lait de toilette, coton et eau.

Déshabillez bébé en douceur, tout comme pour le bain, il peut ressentir le change s’il est trop brusque comme un événement qui bouscule sa quiétude. Lorsque vous enlevez sa couche, vérifiez le volume des urines et la consistance des selles, ces derniers étant des indices sur le bon fonctionnement du transit de bébé.

Nettoyez votre enfant du plus propre au plus sale. Inutile de ramener et étaler les germes et autres microbes : sinon, gare aux infections urinaires. Evitez les lingettes qui décapent les fesses et détruisent la barrière de protection de l’épiderme. Elles peuvent créer des irritations. Une fois nettoyée, séchez bien la peau de bébé, en insistant sur les plis.

Evitez le talc sur les fesses de bébé qui asphyxie la peau. Si bébé a les fesses rouges, vous pouvez tout d’abord prendre des crèmes ou pâtes à base d’eau, excellentes pour la prévention des érythèmes fessiers de l’enfant. Si malgré tous vos bons soins, bébé a un érythème, pas de panique : utilisez deux produits miracles.

  • La solution de Milian est un produit asséchant, évitant que l’eau stagne sur la peau.
  • Les crèmes type Mitosil nourrissent et soignent les peaux abîmées.

Couches lavables

Beaucoup de mamans fans de maternage et soucieuses de l’écologie optent pour les couches lavables.

Le principe est simple : ce sont des couches en tissu que l’on peut laver et réutiliser.
Exit les langes en forme de carrés de tissu. Les couches lavables sont modernes et confortables. On en trouve en différentes matières : coton, éponge, polaire, chanvre… Il existe des multi-tailles dont on peut se servir de la naissance à l’acquisition de la propreté.

Vous trouverez trois grands types de couches lavables :

  • les Tout-en-un (TE1) : elles se mettent comme des couches normales. A pressions ou scratchs, elles sont dotées d’une partie imperméable intégrée. Les mamans les adorent mais leur reprochent d’être très longues à sécher.
  • Les couches à poches ont une ouverture sur le ventre ou dans le dos par laquelle on insère la partie absorbante. Le temps de séchage est raccourci et on peut moduler le degré d’absorption.
  • L’ensemble culotte + couche : c’est le grand classique. Plébiscitées par les mamans, pour leur efficacité, les ensembles sont constitués d’une couche en tissu et d’une culotte imperméable en PUL, microfibre ou laine. On conseille d’avoir une dizaine de couches et deux à trois culottes, en roulements.

Question budget, les couches lavables sont imbattables. L’argent ne finit pas à la poubelle. Il faut prévoir 600 à 800 euros de couches lavables pour un enfant de la naissance à la propreté, ce qui est très peu en comparaison des couches jetables.

Toutefois, les couches lavables demandent de l’organisation et de la régularité dans les tournées de linge. Inutile d’investir dans des couches lavables, si vous achetez en parallèle des couches jetables.

Couches jetables

La plupart des mamans utilisent des couches jetables. Elles sont pratiques et faciles à transporter. Les couches jetables sont assez onéreuses.

La marque est un élément qui joue sur le prix. De plus, elles sont polluantes car elles mettent plus de 300 ans à se dégrader.

Si vous êtes une maman nomade et pressée, vous pouvez adopter sans problème ce mode de change pour votre enfant.

Choisissez la bonne taille de couche. Inutile de serrer trop fort la couche : pour que bébé soit à l’aise, il faut au moins que vous puissiez passer deux doigts entre sa peau et sa couche.

Changez votre enfant régulièrement avant chaque repas et après chaque sieste. Il n’est pas bon de laisser son enfant macérer dans une couche sale et / ou humide. Même si les couches jetables ont de grandes capacités d’absorption, n’en abusez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *