Les piqûres d’insectes et les enfants : vigilance

Il n’est pas rare de voir des petits devenir la proie des moustiques, des guêpes, des aoutats… Ces petites bestioles plus présentes l’été, sont des nuisibles pour la peau des enfants.

Elles provoquent des rougeurs et boutons ainsi que les démangeaisons. La piqûre d’insecte est dans l’immense majorité des cas, bénigne.

Toutefois, certains enfants sont allergiques aux piqûres d’insectes.

Eviter les piqûres d’insectes

Les enfants sont plus exposés que les adultes, aux piqûres, pour de multiples raisons. Tout d’abord, ils sont plus « curieux ». Un enfant peut parfaitement aller cueillir une magnifique fleur au milieu d’un parterre d’orties. Il ne pense pas que dans un tas de foin, de gazon tondu ou de feuilles mortes, des petits insectes sont nichés.

Bon nombre de médecins avancent le fait que certaines peaux attirent les insectes, un peu la manière des poux. On peut avoir les cheveux propres et une hygiène irréprochable, tout en étant une « tête à poux ». Il est en de même pour les insectes. Il semblerait que la température du corps joue un rôle primordial.

Pour essayer de protéger ses enfants des piqûres d’insectes, il n’y a pas de recette miracle, juste quelques astuces.

L’entretien du jardin est nécessaire pour éviter la propagation d’insectes. Si votre jardin ressemble plus à une forêt vierge qu’à un jardin à la française, il est temps de mettre en place un moment de jardinage régulier (au moins une fois tous les quinze jours).

Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez utiliser l’option de l’emploi d’un particulier adroit en espaces verts, avec des chèques emploi service. Bien entendu, le fait d’entretenir son jardin ne supprimera pas les insectes mais évitera une trop importante prolifération.

Supprimez les plans d’eau près de votre habitation. Une mare ou un étang, au-delà de représenter un danger pour les enfants, peuvent entraîner la multiplication de moustiques. Pas besoin d’avoir un marécage pour être envahi ! L’eau stagnante est l’endroit préféré des têtards que les enfants adorent, mais aussi des moustiques qui les dévorent.

Débarrassez rapidement les tables. La nourriture attire les insectes, qui raffolent notamment du sucre. Les pâtisseries sont prises d’assaut l’été par les guêpes. Surveillez vos enfants, quand ils mangent dehors.

Achetez des répulsifs à appliquer sur la peau. Il en existe de toutes sortes : spray, roll-on, crème… Choisissez des produits pour enfants. Doux et à l’odeur discrète, ils protègeront les petits efficacement. Il ne faut pas hésiter à en remettre plusieurs fois par jour et le soir avant le coucher.

Accrochez dans la chambre de votre enfant, une moustiquaire. Les filles seront ravies d’avoir un lit de princesse avec un voile. Il est donc possible de joindre l’utile à l’agréable. Fixé au plafond et placé au tour du lit, c’est un rempart efficace contre les insectes. Vous pouvez l’asperger de produit répulsif. Pour les plus petits, des moustiquaires sont adaptables sur les coques de siège auto, les nacelles, les poussettes…

Soulager un enfant en cas de piqûres

Les piqûres d’insectes entraînent des démangeaisons qui peuvent être très urticantes. Les enfants sont grincheux et agacés par une piqûre d’insecte. N’hésitez pas à appliquer des baumes ou sprays apaisants, adaptés à leurs piqûres. Il est essentiel de vérifier si ces baumes contiennent de l’alcool. La présence d’alcool, bien que désinfectant, peut inflammer la zone irritée.

Si votre enfant est allergique ou s’il a subi un grand nombre de piqûres, appelez le médecin ou le 15. L’enfant peut faire un choc allergique qui entraîne de la fièvre, des plaques rouges sur le corps, un œdème de Quicke et même une perte de connaissance.

L’été, il n’y a pas que les insectes qui peuvent être virulents avec les petits. Les enfants sont en proie aux piqûres de méduses ou de morsures de serpents. Une grande vigilance s’impose : ne laissez pas vos enfants courir dans les herbes folles ou sur des pierres, aux heures les plus chaudes de la journée.

Enfin, si votre enfant se plaint d’une petite démangeaison suite à une piqûre de moustique, rien n’est plus efficace qu’une petite crème accompagnée d’un bisou “magique”.

A lire aussi : les conseils d’un voyageur sur les moustiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *