Les hémorroïdes et la femme enceinte

legumes

Lorsqu’on est enceinte, il y a parfois des désagréments dont on pourrait réellement se passer, tant ils sont douloureux et gênants au quotidien. Les hémorroïdes sont considérées comme un effet indésirable de la grossesse.

Que sont les hémorroïdes ? C’est le résultat de la dilatation des veines dans la région anale : elles peuvent être internes, dans le rectum ou externes en formant une excroissance douloureuse au niveau de l’anus. Si bon nombre de personnes se moquent et rient de ce phénomène assez connu, il faut savoir que souvent la femme enceinte reste seule dans son coin à souffrir, alors qu’il existe des astuces pour diminuer les hémorroïdes.

Les causes des hémorroïdes lors de la grossesse

Les hémorroïdes chez une femme enceinte ont 2 principales raisons :

  • La constipation qui entraîne une trop forte poussée quand on va à la selle.
  • La présence de bébé qui pèse et qui coupe la circulation sanguine, ce qui induit un gonflement des veines.

Même si la zone est intime et délicate, il est nécessaire de consulter son médecin traitant et/ou un proctologue. La femme enceinte peut se voir prescrire une pommade anti-hémorroïdaire ou des suppositoires. Il est même possible de se faire des compresses, à changer à chaque passage aux toilettes.

Pensez aux bains de siège, parfaits pour soulager la douleur et assurer une bonne hygiène. Il suffit de s’asseoir 20 minutes dans l’eau chaude. Si vous ne parvenez plus à vous asseoir, pensez à acheter une bouée ! Elle pourrait même vous servir suite à l’accouchement, en cas d’épisiotomie.

Lorsque les hémorroïdes sont importantes, le proctologue peut faire des piqûres à la cortisone pour soulager la douleur.

Comment soulager la douleur lors d’une crise hémorroïdaire ?

Pour lutter contre les hémorroïdes, il n’y a pas de secret. Le conseil n°1 reste d’éviter à tout prix la constipation, en allant aux toilettes à heures fixes et sans se retenir.

L’alimentation joue un rôle primordial. Il faut privilégier les fibres : légumes verts comme les haricots verts, les poireaux, les épinards, le brocoli ou le chou. Optez pour des céréales complètes. Le matin, vous pouvez boire l’eau des pruneaux que vous laissez infuser une nuit ainsi que les pruneaux. Si vous n’aimez pas, le jus de cassis, cerises, mûres ou myrtilles est parfait au petit déjeuner.

Ajoutez de l’ail, des oignons, du maïs ou encore du soja à vos plats pour leurs vertus digestives ou laxatives.

Qui dit alimentation adaptée, dit aliments à bannir ! Ne faites pas d’excès de café ou de thé qui, d’ailleurs, ne sont pas très bons pour la santé de bébé (il existe des tisanes plus adaptées). Les épices et le piment sont à proscrire, tout comme les aliments trop sucrés ou les sodas. En matière de boisson, privilégiez entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour.

Lors d’une grossesse, il n’est pas facile de conserver une activité physique régulière. Néanmoins, contre les hémorroïdes, il faut éviter la position assise prolongée et faire de la marche régulièrement. Même sur de courtes distances, la marche peut faciliter le retour veineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *