Comment éviter les jambes lourdes pendant la grossesse ?

Si toutes les femmes espèrent avoir une grossesse dynamique, bon nombre connaissent un réel fléau, qui est le phénomène des jambes lourdes.

Source d’inconfort permanent, les jambes lourdes touchent particulièrement les femmes enceintes, en raison des bouleversements hormonaux et du mauvais retour veineux lié à l’état.

Pourquoi la sensation de lourdeur aux jambes se développe-t-elle au cours de la grossesse ?


Les hormones sont responsables des œdèmes et des gonflements sur tout le corps. Toutefois, le phénomène se concentre au niveau des jambes, car l’utérus, en grossissant, comprime la veine, qui permet un retour veineux satisfaisant des membres inférieurs au cœur.

Loin d’être une fatalité, il est possible de prévenir et soulager des jambes lourdes, durant 9 mois.

Des astuces toutes simples pour garder des jambes légères

Pour être préservée du phénomène des jambes lourdes, il est indispensable d’avoir une alimentation équilibrée et de faire du sport. Lors de la grossesse, les fringales sont plus présentes et le corps stocke pour bébé. De plus, l’activité physique devient modérée puis faible, avec l’avancée de la grossesse. Voici quelques conseils à appliquer sans modération, pour éviter de se sentir plombée en fin de journée.

Surélever ses pieds. Lors d’une sieste ou durant la nuit, il faut mettre une couverture, un coussin sous ses pieds pour faciliter le retour veineux.
Réveiller ses jambes avec un jet d’eau froide. Terminez votre douche avec de l’eau glacée, pour tonifier les membres inférieurs.

Oublier durant 9 mois, bottes et talons hauts. Privilégiez le confort, avec un talon modéré. On parle de talon de marche. Même si l’expression n’est pas très sexy, la femme enceinte peut porter entre 3 et 5 cm de talon. La chaussure plate n’est pas forcément la meilleure option, car elle peut provoquer des tensions au niveau du dos, notamment des lombaires.
Ne pas surchauffer sa maison. Bannissez le chauffage au sol, durant 9 mois, sous risque d’avoir des jambes gonflées. Ne vous placez pas à côté d’une source de chaleur.

Avoir une activité physique modérée. Même si la grossesse peut être une invitation à la paresse, il est important de marcher au moins une demi-heure par jour. Vous pouvez également faire du vélo d’appartement ou de la natation, pour dynamiser vos jambes.
Veiller à avoir une alimentation équilibrée, afin de ne pas prendre trop de poids au cours des 9 mois.

La femme enceinte peut avoir des envies de sucré ou de salé. Ce besoin de grignoter peut entraîner une prise de poids non justifiée. Il est conseillé de ne prendre qu’entre 9 et 12 kg. Au cours de la grossesse, il est possible d’être suivie par une diététicienne ou un médecin nutritionniste, notamment en cas de diabète gestationnel.

Des remèdes pour agir efficacement contre les jambes lourdes

Même avec de bons gestes quotidiens, certaines femmes ne peuvent échapper aux jambes lourdes, en raison d’une faiblesse veineuse déjà existante et d’un terrain héréditaire favorable. Inutile d’attendre neuf mois sans agir.

Quotidiennement, vous pouvez appliquer un gel tonique. Souvent avec une senteur mentholée, le produit apporte une sensation de fraîcheur. L’intérêt de ce type de cosmétique est de se faire un massage, avec des mouvements circulaires, ce qui est bénéfique pour faire circuler le sang, dans les jambes.

Au cours d’un week-end ou d’une semaine de vacances, vous pouvez vous faire chouchouter durant un séjour de thalassothérapie. Bon nombre de mamans sautent le pas, pour se remettre de la naissance, avec une cure maman / bébé, mais les futures mamans peuvent également bénéficier de soins spécifiques, en SPA : séances de relaxation, bilan diététique, préparation à l’accouchement via le yoga ou la sophrologie, massages…

Le phénomène des jambes lourdes n’est pas à prendre à la légère. En cas d’apparition d’œdèmes, une consultation chez le médecin traitant est indispensable. Ce dernier peut prescrire un traitement veinotonique, par voie orale et/ou cutanée et des bas de contention.

Une réflexion sur « Comment éviter les jambes lourdes pendant la grossesse ? »

  1. Enceinte, un des “fléau” de ma première grossesse a été les jambes lourdes. Je me suis payé des chevilles aussi larges que mes mollets dès le début de l’été, et ça ne m’a pas quitté avant l’accouchement. Dormir les jambes surélevées ne servait à rien, et je n’osais pas mettre de gel jambes lourdes, car je ne savais pas si c’était compatible avec la grossesse. Pas de bas de contention non plus, je n’avais pas envie. J’ai donc opté pour l’appareil de pressothérapie mais en traitant uniquement les jambes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *