Bébé arrive à la maison

Ca y est ! Vous sortez de la maternité, heureuse et soulagée, avec bébé à vos côtés.

Un nouveau rythme est à trouver, entre les tâches ménagères, les repas, les changes de bébé, l’allaitement, le bain…

Bref, pas le temps de s’ennuyer et souvent, il n’est pas simple de se reposer.

Quel est le matériel à acheter, pour se faciliter la vie, à l’arrivée de bébé ?

Le matériel de puériculture n’est pas le remède miracle, mais peut aider grandement les parents, de part sa fonctionnalité et sa légèreté.

De nombreux parents, pour une deuxième grossesse, vendent le matériel utilisé pour le premier enfant et acheté sans expérience.

  • Les vêtements : avant l’entrée à la maternité, très souvent, est donnée aux femmes enceintes, une liste d’affaires à prévoir pour bébé. Cette liste est généralement suffisante, à condition de faire des tournées de machines régulières.
    Il n’est pas impossible de rentrer de la maternité, qu’avec du linge sale. Il est toujours bon de prévoir des pyjamas ou bodys en plus, sauf si vous avez mis cela sur votre liste de naissance.A la sortie de la maternité, les tailles naissance et un mois suffisent. La taille 3 mois suit généralement 1 mois et demi plus tard, donc pas de précipitation. Prévoyez surtout des vêtements chauds et manches longues, même si l’enfant naît en été. Un enfant se refroidit très vite et a besoin d’être enveloppé.
  • Pour le change, on dit que rien ne vaut une table à langer. Il est vrai que la table à langer est à la hauteur des parents. Pour autant, il n’est plus utile de préciser que certains enfants tombent de ces tables et que la vigilance doit être permanente, lors du change.Un tapis de change posé sur un lit peut très bien faire l’affaire : peu onéreux, il peut aussi servir à la sortie du bain, pour (dés)habiller bébé.
  • Pour le bain, une baignoire est indispensable. Il existe maintenant de nombreux types de baignoires : les rondes économiques, les gonflables, les évolutives… Equipez-vous en plus, d’un transat de bain pour les baignoires longues. Pratique, il préserve le dos des parents qui peuvent lâcher bébé. Pour un maximum de confort, optez pour les transats en éponge tous doux.
  • A la maison, bébé ne passe pas sa vie dans son lit. Très tôt, vous pouvez installer votre enfant sur un tapis d’éveil. Sur le ventre, il pourra redresser la tête et se muscler le cou, pour un meilleur port de tête.Quand il commence à être à quatre pattes, délimitez son espace avec un parc. Autrement, installez votre enfant dans un transat, devant une fenêtre. Le fait de voir des oiseaux ou des feuilles bouger avec le vent, est une animation fascinante. S’il a des difficultés pour s’endormir, le transat balancelle est parfait pour bercer bébé sans effort.
    Bien plus onéreux, les parents en sont généralement satisfaits et trouvent cet investissement divertissant pour l’enfant.

Avant les premiers pas de bébé, ce dernier passe souvent par la case trotteur. Il peut gambader et même foncer dans les meubles. Ce sont des premiers instants de liberté. Choisissez un trotteur bien stable.

En ce qui concerne la légèreté, deux « écoles » s’affrontent : ceux qui pensent qu’un trotteur plus léger est plus maniable et moins fatigant pour l’enfant et d’autres qui préfèrent les trotteurs lourds et donc stables, pour éviter que l’enfant ne bascule. Optez pour un modèle en adéquation avec votre intérieur.

Question prix, les trotteurs varient de 50 à 120 euros.
Pour l’éveil, le nourrisson a besoin de peu de jouets : quelques peluches, des hochets et un mobile musical au-dessus du lit. Au fur à mesure que l’enfant grandit, sa panoplie de jouets s’étoffe, grâce aux cadeaux des proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *