Grossesse précoce

En France, les femmes ont en moyenne, leur premier enfant vers 30 ans. Aujourd’hui, on pense plus souvent à profiter de sa vie de couple et à développer sa carrière.

Toutefois, il arrive, malgré la panoplie de contraceptifs sur le marché, que de très jeunes filles (de 13 à 17 ans) tombent enceintes. Rarement désirées, ces grossesses précoces arrivent comme un coup de tonnerre dans une famille.

Les parents des adolescents sont souvent inquiets à juste titre pour l’avenir de leurs enfants : études, situation financière, solidité du couple…

Comment faire face à une grossesse précoce ?

Les adolescentes sont souvent perdues et abasourdies par l’annonce d’une grossesse. Il est du rôle des parents de soutenir la jeune fille dans cette épreuve. Ils doivent ainsi la laisser choisir entre le fait de garder le bébé et l’avortement.

Il est bien entendu, difficile en tant que parent de ne pas intervenir dans ce choix, en fonction de ses convictions personnelles ou de ses craintes. Toutefois, en forçant une jeune fille à avorter ou à garder le bébé, le risque est de voir les relations se détériorer et créer d’inévitables tensions.

Le poids de la décision parentale sera lourde de conséquences durant toute la vie de la jeune fille.

Si l’adolescente n’a pas le soutien de ces parents, il est essentiel qu’elle s’entoure d’une équipe de professionnels, qui la guidera dans ses choix. Les centres de plannings familiaux dotés d’équipes pluridisciplinaires (infirmières, gynécologues, assistantes sociales) sont les premières portes à pousser à l’annonce d’une grossesse précoce.

Si l’adolescente fait le choix de ne pas garder l’enfant, elle dispose d’un délai légal d’avortement de 12 semaines. L’autorisation parentale n’est plus obligatoire, ce qui est un poids en moins pour la jeune fille concernée. L’IVG médicamenteuse en ville est facilité.

Accompagner les jeunes filles enceintes et les préparer à être mères

Les jeunes filles enceintes ont besoin d’être épaulées durant la grossesse. Des équipes de professionnels permettent aux femmes enceintes de préparer au mieux la naissance : assistantes sociales, puéricultrices, maisons des adolescents, hôpitaux / cliniques…

Les unités mères/enfants peuvent recevoir les jeunes filles pour apprendre le rôle de mère et les guider dans leur apprentissage. Ces unités, trop peu nombreuses, accueillent aussi des mères en dépression post partum, avec leurs bébés afin de ne pas couper le lien.

Informer les adolescents sur la contraception

La contraception ne concerne pas que les filles. Les garçons sont impliqués et doivent se protéger, grâce au préservatif. Au-delà d’être le moyen pour se protéger des infections sexuellement transmissibles, ce dernier permet d’éviter une grossesse.

Dès le premier rapport sexuel, il est indispensable d’avoir un moyen de contraception ajouté au préservatif. La pilule reste le moyen de contraception le plus utilisé par les 15 / 20 ans. La plupart des pilules sont remboursées par la Sécurité sociale.

Néanmoins, l’implant ou l’anneau vaginal sont possibles dès le début de la sexualité. En cas d’incident, la pilule du lendemain est un recours qui n’est pas efficace à 100% et qui doit rester un moyen de contraception occasionnel (voire exceptionnel).

Une fois la relation installée et suite à l’arrêt du préservatif, le couple doit faire la démarche de parler ensemble de contraception. Les centres de planning familiaux ou les infirmeries scolaires sont des lieux dans lesquels les jeunes peuvent s’informer en toute discrétion et sans la crainte d’être jugé.

Une réflexion sur « Grossesse précoce »

  1. On n’insistera jamais assez sur l’éducation (parentale et scolaire) sur le sujet de la contraception et l’évocation des conséquences importantes sur une vie, et ce d’autant plus quand on est une jeune fille. Ce travail d’éducation ne doit jamais fléchir ou ralentir au risque de voir le nombres de grossesses non désirées (ou non planifiées) exploser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *