Les concours de beauté et les enfants

Concours photos bébé

Les concours de beauté connaissent un engouement significatif. On voit fleurir sur un grand nombre de sites de puériculture ou de produits destinés aux enfants, des concours pour élire le plus beau bébé. En fonction des marques, les lots ne sont pas toujours très importants : l’enfant devient parfois l’égérie de la marque, en faisant quelques photos et gagne quelques produits.

Sur les réseaux sociaux, les parents appellent à voter pour leur progéniture, comme si l’enjeu était digne d’une élection présidentielle.

Il est normal de trouver que son enfant est la 8ème merveille du monde. Mais qu’est-ce qui pousse les parents à faire participer leur enfant ?

Participer à un concours de bébé : la fierté des parents

Les concours bébé sont souvent ouverts pour les enfants de 6 mois à 2 ans. Les parents prennent toujours énormément de photos de l’enfant, dès la naissance. Les grandes marques organisent des concours de photos. Il est souvent très simple de s’inscrire : il suffit de créer son profil et publier une photo, sur le site de la marque. La photo doit être drôle ou montrer bébé sous son plus beau jour.

Suite à la diffusion, les internautes sont invités à voter pour le plus beau bébé. Les réseaux sociaux ont une importance primordiale. Les parents et supporters partagent la photo de bébé. En un clic, on vote pour la fille de sa cousine ou son petit neveu.

Il y a souvent des conditions pour pouvoir voter, comme aimer la page de la marque sur Facebook ou ne voter qu’une fois par jour. Ce type de concours est une publicité intéressante pour la marque, qui gagne des “j’aime”, des “followers” ou des “partages”.

Les parents aiment mettre en avant l’enfant, en le transformant, le temps d’un concours, en une mini star. Toutefois, pour la plupart des parents, ces concours sont tentés avec beaucoup de détachement. Peu de parents ont besoin de prouver la beauté de leur bébé, car ils en sont intimement convaincus. Sans aucune pression, ils tentent leur chance. Il est primordial de n’accorder que peu d’importance aux résultats de ce type de concours.

Suivant les marques, les lots pour les gagnants peuvent être plus ou moins de valeur : des produits, un bijou ou une séance photo. Ce n’est pas l’appât du gain qui poussent les parents à participer.

Quand l’enfant gagne une forte somme d’argent, celle-ci est placé sur un compte bancaire, au nom de l’enfant, qui est bloqué jusqu’à sa majorité et dont les parents ne peuvent disposer. Un petit capital de 5000 euros gagné à 6 mois peut être un atout, pour bien démarrer la vie.

Le phénomène des mini miss des Etats-Unis : vers une possible dérive en France ?

Les concours de photos se multiplient en France, pour élire le plus beau bébé. Toutefois, ceux-ci ne sont ouverts que jusqu’à 2 ans. Ensuite, les enfants et notamment les petites filles peuvent participer à des concours de mini miss.

Aux Etats-Unis, ces concours sont de réelles institutions, qui n’ont pas de limite : les enfants peuvent défiler maquillés, en maillot de bain et en talons hauts. Faux ongles, UV, port de postiche capillaire, dentier, tous les stratagèmes sont bien utiles, pour faire gagner son enfant.

En plus des soins destinés aux adultes, les filles peuvent être transformées en lolitas, en adoptant des attitudes aguicheuses. Une récente vidéo d’une mini miss de 4 ans, cigarette à la main, aux USA, a fait le buzz, dans le monde entier.

La question de la maltraitance psychologique se pose : sur quelles valeurs les parents souhaitent-ils fonder l’éducation de leur enfant ?

En France, les organisateurs de concours sont priés de veiller à ne pas basculer dans l’hypersexualisation des petites filles. Un rapport de la sénatrice Chantal Jouanno, publié en mars 2012, dénonce le risque d’hyperérotisation des fillettes, lors des concours de mini miss.

Ce rapport a le mérite de mettre en avant des interrogations et de tenter d’encadrer les comités d’organisation de concours de minimiss, afin que la dignité de l’enfant soit respectée en toutes circonstances.

edit sept 2013 : Le sénat interdit les concours de mini-miss en France.

Une réflexion sur « Les concours de beauté et les enfants »

  1. J’avoue avoir pensé à faire des concours et même envoyer des photos par mail mais finalement.. A quoi bon ? Je fais tous les jours mon petit concours à la maison et il gagne tous les jours 🙂 lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *