Gérer les caprices et colères de l’enfant

Tous les enfants font des caprices et des colères, à un moment donné.

Ils expriment parfois de manière violente, leur mécontentement et refusent l’autorité. Ils cherchent à repousser les limites sans cesse, jusqu’à l’affrontement.

De 18 mois à 4 ans, l’enfant peut faire des colères pour un évènement mineur : le refus d’un bonbon, l’oubli d’un jouet, la contrariété dû à un changement des habitudes…

Comprendre les colères de son enfant

La colère est un sentiment banal pour les adultes, comme les enfants. Ces derniers ont parfois une manière d’exprimer leur colère, qui est très violente. Le fait d’intervenir dans un jeu ou refuser un achat par un “non” va entraîner de la frustration, qui est parfaitement normal.
Toutefois, les enfants sont incapables de gérer la frustration, ce qui s’explique par un manque de maturité de la zone limbique du cerveau.

L’enfant peut, tout à fait, devenir incohérent, en chassant ses parents d’une pièce, tout en leur demandant de rester pour ne pas être seul. Il exprime ses émotions à l’état brut et peut être révolté. N’hésitez pas à demander à l’enfant d’exprimer ses sentiments, afin d’éviter que la colère ne l’envahisse subitement.

La colère reste un excellent moyen de monopoliser l’attention de ses parents. Si l’enfant s’ennuie, il est nettement plus enclin à faire une colère. Un livre ou son jouet préféré, lors de longs repas ou trajets en voiture, peuvent donc occuper le temps de l’enfant, qui se mettra moins vite en colère.
Certains facteurs comme la fatigue et la faim peuvent déclencher et même accélérer la montée d’une colère.

Faire preuve d’autorité face à un enfant colérique

Face à un enfant en pleine colère, les parents sont parfois désarmés. Pourtant, il est essentiel de faire face ensemble à ses caprices, qui sont compliqués à maîtriser. Les parents se doivent être solidaires et faire bloc face à un enfant submergé par l’émotion. Ni l’enfant parfait ni les parents parfaits n’existent.

Il est nécessaire de ne pas céder aux caprices, car si l’un des parents lâche, l’enfant se sentira puissant et n’hésitera pas à renouveler ses colères, pour parvenir à ses fins. L’enfant peut se transformer en mini tyran, si ses parents interviennent en sa faveur à chaque colère.

Les enfants sont souvent enclins à pousser de grosses colères, dans les magasins ou en famille. Ils savent pertinemment que leurs parents seront embarrassés et que les grands-parents interviendront en leur faveur, ce qui est une grossière erreur.
C’est pourquoi, il ne faut, en aucun cas, tolérer un comportement socialement inacceptable, comme frapper, cracher, mordre, casser des objets… Le mieux est d’isoler l’enfant, afin qu’il se calme et que la colère retombe peu à peu.

L’enfant, en pleine colère, est enfermé. Il ne fait plus attention à son environnement. La colère l’aveugle. Créer une diversion lors d’un caprice peut donner l’occasion de penser à autre chose, durant quelques secondes et faire tomber la pression.

Le but n’est pas de le calmer en lui donnant un bonbon ou en lui offrant un jouet. Toutefois, il est possible de capter l’attention de son enfant, par le son d’une musique relaxante, en lui demandant de s’occuper d’un animal de compagnie ou tout simplement en regardant par la fenêtre, un camion, une voiture, un avion…

Après toute dispute, il est important de faire la paix, comme pour fermer la parenthèse, qu’a été sa colère. Face à un caprice, il arrive que les parents crient et même donnent une fessée, excédés par la mise en scène de leur enfant.

Répondre à la violence par de la violence n’envoie pas un message positif à l’enfant. Les parents doivent lui exprimer leur amour, avec des paroles rassurantes.

Une réflexion sur « Gérer les caprices et colères de l’enfant »

  1. Bonjour!
    Très bon article de conseil! Il est difficile de trouver l’équilibre surtout avec les bébés.
    J’ai commencé un blog sur l’alimentation et la santé de bébé qui traite aussi des comportements de bébé. -http://bebequilibre.blogspot.fr
    N’hésitez pas à y faire un tour.
    Toute critique est la bienvenue, nous sommes un groupe d’étudiants 😉
    A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *