Grossesse et travail

Travailler en étant enceinte est assez banal.

La grossesse n’étant pas une maladie, il possible de travailler jusqu’au début du congé de maternité.

Toutefois, les petits maux de la grossesse peuvent perturber le quotidien et bien entendu, avoir des conséquences sur le domaine professionnel.

Les tracas de grossesse au travail

Nausées du matin, fatigue, jambes lourdes… sont des éléments compliqués à gérer lors de la grossesse.

Au travail, on demande en général les mêmes performances à la femme enceinte qu’à la femme hors état de grossesse.

Il existe des astuces pour mieux se sentir au travail et s’économiser.

  • Le port de charges lourdes est un ennemi pour la femme enceinte. Généralement, les collègues comprennent et se chargent de cette tâche. Si vous avez un métier physique comme aide-soignante ou gestionnaire de stock, il recommande de s’arrêter autour du 4ème mois.
  • Surélevez vos jambes pour faciliter la circulation sanguine. Pensez à vous asseoir régulièrement pour récupérer.
  • Si vous êtes victime de nausées matinales de façon quotidienne, il existe des astuces pour éviter des désagréments qui épuisent la future maman. Une décoction au gingembre est parfaite comme boisson pour le petit déjeuner. De plus, beaucoup de femmes mangent une biscotte au lit, avant de se lever. Ainsi, le fait de ne pas se lever le ventre vide, diminue les nausées.

Droits de la femme enceinte

Au travail, la femme enceinte est une salariée protégée. Si vous souhaitez changer d’emploi lors de votre grossesse, vous n’êtes pas obligée de déclarer votre grossesse lors d’un entretien d’embauche. La grossesse ne peut pas être la cause de l’interruption de votre période d’essai.

La déclaration de grossesse peut se faire, dès le 3ème mois. Cette déclaration se fait par lettre recommandée avec accusé de réception, avec un certificat médical attestant l’état de grossesse. La déclaration peut être remise en mains propres contre un récépissé, preuve de la déclaration de la grossesse à l’employeur. De plus, la fiche travail / grossesse, qui se trouve dans votre carnet de maternité, doit être remise à la médecine du travail.

La femme enceinte bénéficie alors de conditions particulières de protection. Le droit du travail interdit tout licenciement d’une femme enceinte, sauf faute grave ou fermeture de l’entreprise. Le délai court de la déclaration de votre état de grossesse aux quatre semaines suivant la fin de votre congé maternité.

Pendant votre congé maternité, aucun licenciement ne peut avoir lieu. Il est même possible de faire annuler le licenciement d’une femme enceinte, alors que la grossesse n’a pas été déclarée. Il suffit envoyer un certificat médical prouvant bien la grossesse, en recommandé, dans les quinze jours suivant la notification du licenciement par l’employeur.

La femme enceinte peut passer ses examens médicaux obligatoires sur son temps de travail. Assimilés à du travail effectif, il n’y aura aucune perte de salaire. Certaines conventions collectives prévoient une heure de travail en moins par jour.
L’entreprise a le devoir de préserver la femme enceinte de travaux pénibles ou dangereux. Le médecin du travail peut demander une mutation de poste.

La salariée doit retrouver l’emploi qu’elle occupait avant son congé maternité. A défaut, elle doit occuper un emploi équivalent, en conservant la même rémunération et qualification.

Un examen de la médecine du travail est nécessaire pour la reprise de poste.
Les mamans qui allaitent, peuvent bénéficier de mesures facilitant l’allaitement. En effet, l’allaitement est un droit pendant la première année de l’enfant.

Les mères disposent d’une heure par jour (non rémunérée, mais certaines entreprises payent cette heure) sur les heures de travail.  La salariée peut même allaiter dans l’établissement. Un local doit être prévu pour l’allaitement ou à proximité d’une entreprise de plus de cent salariés.

Pour completer :

 

 

Une réflexion sur « Grossesse et travail »

  1. La grossesse et l’activité professionnelle n’est pas toujours facile à concilier. Heureusement, de nombreuses entreprises mettent en place des actions afin de facilité la vie des parents-salariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *