L’haptonomie, préparation affective à l’accouchement

L’haptonomie, une science des mécanismes affectifs

L’haptonomie, aussi appelée science de l’affectivité a été inventée dans les années 70 par Frans Veldman.

L’objectif était simple, il s’agissait d’accompagner le bébé tout au long de la grossesse avec l’aide du père au moyen de gestes affectifs enseignés par un professionnel et ainsi montrer la voie de l’autonomie au futur enfant.

L’haptonomie, un véritable accompagnement

Lors de la grossesse, le père apprendra les gestes doux qui permettront de soulager la mère et le fœtus, mais aussi de rentrer en contact affectif et communiquer (caresses, bébé blotti dans les mains, jeux etc).
C’est très impressionnant comme le bébé est réceptif après quelques séances.
Pratiquée aussi en privé à la maison, elle permet au couple de se rapprocher et de vivre ensemble une grossesse qui trop souvent reste le travail d’une mère avec un père observateur.

Au fur et à mesure des mois qui passent, le bébé est de plus en plus communicant, il est même possible de l’inciter à changer de position.
Par exemple, un bébé qui se présente par le siège, grâce à certains gestes, le père l’invitera à se remettre dans la bonne position, le giron de la mère étant plus souple qu’avec une préparation classique. Bien entendu, il ne faudra pas attendre le dernier moment, la place se réduisant chaque jour.

L’apprentissage de tous les gestes, mais aussi des mécanismes naturels permet d’appréhender sereinement le travail et favorise ainsi le bon déroulement de l’accouchement.

Il est d’ailleurs impressionnant en visionnant une vidéo d’un accouchement hapto de voir des parents aussi sereins, calmes et détendus ! Bien entendu, ce couple a de la pratique et a sans doute déjà accouché de plusieurs enfants pour en arriver à ce stade ! On voit d’ailleurs leur fils à côté durant le travail.

Plus qu’une préparation à l’accouchement, le suivi par l’haptothérapeute continuera même après le jour J.
Trois séances, non obligatoires, la dernière, ayant lieu habituellement après les premiers pas de l’enfant !
Il y a même certains adultes qui continuent longtemps après. Nous avons vu l’exemple d’une jeune femme de 25 ans sur un groupe facebook qui la pratique encore, un peu comme l’on irait voir son psy.

Oui, l’haptonomie est une préparation à l’accouchement, mais aussi une réelle façon de vivre et une vraie philosophie, qui permet de se connaitre et d’apprendre à comprendre les autres.

Quand débuter l’haptonomie ?

En théorie, si vous souhaitez pratiquer l’haptonomie, il faudra contacter rapidement les professionnels du domaine afin d’obtenir des rendez-vous. En effet, dans de nombreuses régions, certains sont déjà bookés sur 3 mois.

Les séances débutant dès que le bébé commence à bouger (environ 4 mois de grossesse) il est évident qu’il faut s’y prendre des que l’on est enceinte pour être certaine d’obtenir les séances à temps. En général, elles sont au nombre de 8 et s’espacent de 3 semaines afin de laisser le temps aux parents d’assimiler et de s’entrainer.

Rappelons aussi que l’haptonomie doit être une démarche et un désir partagé par le couple. On ne peut pas la pratiquer sans le conjoint !

L’haptonomie, une préparation remboursée

Au même titre que la préparation à l’accouchement classique de l’hôpital, la sécurité sociale rembourse vos séances si elles sont pratiquées avec une sage-femme (prévoir un léger dépassement pour certaines allant jusqu’à 15€ la séance).

Elles se pratiquent avec le père, la mère, la sage-femme et votre bébé, contrairement à l’hôpital qui regroupe des dizaines d’autres couples, vous profiterez ainsi d’un suivi personnalisé et bien plus intimiste. De ce fait, maman, papa et bébé arriveront bien plus sereins à la maternité, car bien plus informés sur ce qui les attendra lors de l’accouchement.

N’oubliez pas de rédiger votre projet de naissance avec votre sage-femme afin de bien expliquer ce que vous attendez de votre accouchement et de quelle manière vous souhaitez qu’il se passe, dans la mesure du possible bien entendu. Il est aussi valable pour les autres préparations, cela dit, peut-être plus important car tout le monde ne sais pas forcément comment et dans quelles conditions se pratique l’haptonomie.

Avez-vous déjà pratiqué l’haptonomie ? Sinon, avez-vous testé la sophrologie ou même le chant prénatal, 2 autres méthodes d’accouchements tout aussi naturelles?

Une réflexion sur « L’haptonomie, préparation affective à l’accouchement »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *