Les vaccins de bébé : le calendrier mois par mois

Le vaccin est toujours un moment redouté par les parents. Durant la piqûre, on sait que bébé qui était si calme et qui faisait plein de sourires au médecin, va se mettre à hurler de douleur.

La plupart des vaccins se font dans le muscle de la cuisse de l’enfant. Les autres zones du corps sont à éviter pour limiter les risques d’atteinte des nerfs.

La voie intra-musculaire est beaucoup douloureuse que la voie sous-cutanée.

Le bébé, durant ses 2 premières années, doit subir une grande quantité d’injections. Quels sont les vaccins obligatoires à faire ? Les rappels se font beaucoup plus tard, vers l’âge de 6 ans.

Tout le calendrier vaccinal complet de l’enfant

La question des vaccins pose toujours débat aux parents, même si certains vaccins sont obligatoires. Une injection d’un virus en quantité infime angoisse toujours les parents. Toutefois, il faut savoir que les vaccins ont réussi à éradiquer en quasi-totalité des maladies mortelles et donc ont contribué à faire chuter sensiblement la mortalité infantile.

A 2, 4 et 11 mois, l’enfant doit faire un vaccin combiné qui regroupe la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos, l’haemophilius influenzae de type B et l’hépatite B. Un autre vaccin du pneumocoque lui est administré.

A 12 mois, l’enfant doit être vacciné contre le ROR (rougeole, oreillons, rubéole) et le méningocoque de type C.

Entre 18 et 24 mois, l’enfant a sa 2ème injection du vaccin ROR.

Vous trouverez peut-être des sources avec d’autres délais de vaccination. Néanmoins, ce calendrier vaccinal français s’est aligné sur celui des autres pays européens, afin d’être plus simple et réduire le nombre d’injections, au cours des 2 premières années.

Les précautions à prendre avant un vaccin

Le vaccin doit être fait, quand l’enfant est au meilleur de sa forme. Pourquoi ? Son organisme doit pouvoir mobiliser toutes ses défenses immunitaires, suite à l’injection du virus, en fabriquant des anticorps.

Le vaccin a besoin de rappels. Veillez à bien respecter les délais entre les injections. De plus, n’oubliez pas qu’un vaccin se conserve au frais dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Pour éviter la douleur, il est possible de poser des patchs anesthésiants. Encore faut-il bien les poser ? Bon nombre de parents posent l’autocollant, au hasard, près du genou, à l’intérieur de la cuisse…

Pour mettre le patch au bon endroit, il faut de le placer sur le côté de la cuisse, vers le haut, en dessous de la couche, où un pantalon peut faire des plis. Dans le jargon médical, on parle de face antéro-latérale de la cuisse. Il doit être collé environ 1 heure voire 1 heure 30, avant le vaccin. Il est possible de passer à la pharmacie pour demander à le faire poser.

Certains médecins préconisent plutôt d’étaler une crème anesthésiante sur la cuisse et de l’entourer de film alimentaire. Cette méthode permet de couvrir une plus grande surface corporelle et limiter le risque d’allergie lié à la pose d’un patch en aluminium.

Après l’injection, l’enfant peut avoir des effets secondaires comme les joues rouges, une faible fièvre… Il est recommandé de lui donner un antalgique, car il peut avoir des douleurs à la cuisse, dans les heures qui suivent le vaccin.

Vérifiez bien que le médecin a noté la date du vaccin sur le carnet de santé. La plupart des professionnels de santé ajoutent la date du prochain rappel au crayon à papier, afin que les parents puissent savoir quand il sera nécessaire de faire l’injection, dans les années à venir.

Une réflexion sur « Les vaccins de bébé : le calendrier mois par mois »

  1. Holà. Merci pour ces précieux conseils. Mon petit bout de chou s’apprête à se faire vacciner pour la première fois et j’appréhende énormément cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *