Vers la découverte des sons, avec l’éveil musical

A partir de 6 mois, il est possible de pratiquer une activité avec son bébé.

L’enfant commence à se servir de ses mains de manière plus adroite et peut fixer son attention quelques minutes.

Pourquoi ne pas vous inscrire aux ateliers d’éveil musical ?

Cette activité est le moment idéal pour rencontrer d’autres parents et éveiller bébé à différents sons.

Aux 4 coins de la France, des animateurs peuvent encadrer des groupes restreints d’enfants âgés de 6 mois à 2 ans, accompagnés de leurs parents.

Les séances durent entre 30 et 45 minutes. Le prix est très variable selon le type de structure (patronage laïque, association…). Comment se déroule une séance d’éveil musical ? Quels sont les apports possibles pour bébé ?

La voix, le premier instrument de musique pour l’éveil musical

Dès la grossesse, l’enfant s’éveille seul à tous les sons qu’il l’entoure. La voix de la maman, du papa, des frères et sœurs, l’enfant discerne tous ces “bruits” familiers in utero. Des études ont montré, que si un enfant entend une musique dans le ventre de sa maman, cette mélodie peut le relaxer dans les semaines, voire les mois qui suivent la naissance.

Bon nombre de parents pensent que pour développer l’oreille de l’enfant, il faut lui faire découvrir des instruments et univers différents. Bien entendu, l’intention d’ouvrir l’enfant à de nouvelles choses est présente. Toutefois, il est important de ne pas négliger la base, qui est de savoir jouer avec sa voix.

Au travers de comptines et de berceuses, la voix peut être rassurante et apaisante. Les parents apprennent donc des chansons rythmées pour taper dans les mains ou toutes douces, à chanter avec bébé. Nul besoin de chanter juste : il suffit de fredonner avec le cœur, pour que bébé le ressente.

Partager avec l’enfant un moment de complicité, autour de la musique

Le temps d’un jour de repos ou d’un week-end, il est toujours agréable de passer un peu de temps avec son enfant, pour le voir évoluer et jouer. L’animateur fait tout tourner autour du jeu. L’enfant change souvent d’instrument de musique. Les percussions sont souvent appréciées des tout-petits : grelots, maracas, tambours, castagnettes…

L’enfant comprend que sous l’action de sa main, l’objet peut faire un voire plusieurs sons. Les bracelets de grelots accrochés aux chevilles et aux poignets donnent envie à bébé de gigoter dans tous les sens. L’enfant ressort du cours aussi fatigué, que s’il avait fait de la baby gym !

Le clavier sous forme de piano ou de xylophone sont des valeurs sûres pour amuser les enfants, qui ne sont pas forcément très tendres avec les instruments. L’enfant comprend vite qu’en appuyant sur une touche, un son sort de l’appareil.

Les instruments à vent sont plus utilisés par l’animateur. Bébé a besoin de mettre à la bouche mais ne sait pas gérer son souffle. L’encadrant peut donc se servir d’une flûte, d’un instrument à cuivre ou d’un harmonica pour distraire les enfants.

Les instruments à cordes comme la guitare, le violon… sont réservés aux plus grands. L’éveil musical peut se prolonger des 3 aux 6 ans de l’enfant. L’apprentissage d’un instrument et du solfège se fait donc à partir de 6 ans en moyenne.

Comment s’inscrire à un atelier d’éveil musical ? Renseignez-vous auprès des écoles de musique de votre secteur géographique. Bon nombre de personnes proposent des cours à leur domicile ou dans des structures. Elles peuvent avoir une solide formation musicale et même un certificat d’animateur en éveil musical. L’inscription se déroule au mois de septembre mais suivant l’âge de l’enfant, il est possible de démarrer en cours d’année.

Si vous n’avez pas des créneaux compatibles avec les cours, vous pouvez organiser de petites séances d’éveil sonore avec votre enfant. Comment pratiquer chez soi ?

  • Prévoyez des séances très courtes, 2 à 3 minutes par activité.
  • Achetez du matériel solide et conforme à l’âge de l’enfant : des maracas, des grelots… Tout va aller inévitablement à la bouche. Pour écarter tout risque d’ingestion de petits éléments, privilégiez des instruments de qualité.
  • Invitez d’autres parents pour créer un moment de convivialité.
  • Nettoyez les instruments après chaque utilisation, afin d’éviter qu’ils ne deviennent sources de microbes et de transmission de virus.

Une réflexion sur « Vers la découverte des sons, avec l’éveil musical »

  1. Bonjour,
    Je suis en train de créer un café pour enfants sur Carcassonne et je suis intéressée par l’éveil musical des tous petits! Je recherche des intervenants pour animer des ateliers musicaux pour mon café!
    Cordialement,

    Elsa Legrand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *